Un kit pédagogique « c’est notre air » pour travailler avec ses élèves sur la qualité de l’air

Un kit pédagogique « c’est notre air » pour travailler avec ses élèves sur la qualité de l’air

En juin 2019, la DRIEE, Airparif, l’INRA, les académies de Versailles, Paris et Créteil et l’association Monde Pluriel, en partenariat avec ONU-Environnement, publient à l’attention des enseignants de tous les pays francophones un outil pédagogique opérationnel et complet pour travailler sur la qualité de l’air avec des jeunes.

Contenus : Des fiches pratiques et chronologiques permettant de reproduire la méthodologie du projet. En annexe, des documents ressources testés par les enseignants participants, à réutiliser librement.

Source et téléchargements sur cette page.

Sondage MGEN

Sondage MGEN

La MGEN a réalisé avec Opinionway un sondage sur l’éducation à l’environnement et au changement climatique.
Il est réalisé auprès d’enseignants d’une part, et de parents d’élèves d’autres part.

Le rapport complet est disponible ici.

Infographie_MGEN

Le climat change, et nous ?

LA FEEE avec le soutien de ses partenaires, a réalisé la brochure « Le climat change, et nous ? « . Cette brochure explique en quelques pages la façon dont nous modifions le climat et propose des solutions pour agir. Elle s’adresse à tout citoyen, jeune ou adulte, qui s’interroge sur le climat et se demande ce qu’il peut faire à son échelle à l’école, à la maison, dans son travail ou dans sa ville.

Son contenu a été validé par le Ministère de l’écologie, du développement durable et de l’énergie ainsi que l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME).

Cette brochure a été conçue pour aider les établissements à intégrer les enjeux du climat dans leurs projets Eco-Ecole.

Une journée thématique sur l’éducation le 4 décembre 2015.

Vous êtes à présent près de 500, de plus de trente pays et sur tous les continents, à avoir rejoint notre appel à consacrer à l’éducation au développement durable un « thematic day » à ces enjeux à l’occasion de la COP21 à Paris en décembre 2015.

Et vous avez été entendu ! Grâce à votre soutien, la décision est tombée : un « thematic day » autour du thème de « l’EEDD : Comment conduire le changement dans les systèmes éducatifs ? » sera organisé par le Ministère de l’Education Nationale (MEN) le 4 décembre au Bourget, dans le cadre de la COP21. Nous vous ferons part du programme finalisé dès que nous en saurons plus, sans doute après notre prochaine rencontre au MEN en octobre.

L’événement du 4 décembre sera une première dans l’histoire des COP. Nous allons évidemment tout mettre en œuvre pour qu’il soit durable et que l’éducation fasse désormais partie des enjeux incontournables de toutes les conférences climatiques.

Par ailleurs, nous sommes actuellement dans l’attente de la confirmation d’un autre moment fort sur l’éducation au sein de la COP21. Avec le CFEEDD (Collectif Français d’éducation à l’environnement et développement durable), le CNAJEP (Comité pour les relations Nationales et internationales des Associations de Jeunesse et d’Education Populaire) -, le CNTE (conseil national de la transition écologique), Altermondes, Solidarité Laïque et le CAPE, le Collectif « Paris-éducation 2015 » a rentré un dossier pour participer aux Espaces Générations climat qui se tiendront aussi au même endroit que la COP21. Dans ce cadre, le manifeste que nous achevons d’écrire serait présenté lors d’une conférence-débat/table ronde sur le thème : « L’éducation, levier essentiel pour la transition ». Nous y défendrons le principe qu’il n’y aura pas de développement durable, ni de transition, sans action éducative pour tous et tout au long de la vie, ni sans participation des jeunes. Faut-il dire que cette conférence, qui devrait se dérouler en amont du Thematic day, s’inscrira pleinement dans son sillage, comme une contribution préalable.

Outre la présentation du Manifeste, la table ronde visera à faire reconnaître les initiatives des nombreux acteurs de l’EEDD en France et dans le Monde, qui montrent que les solutions sont à portée de main, et à démontrer la nécessité d’une généralisation de l’EEDD pour tous, partout, tout au long de la vie.