Retour sur le « thematic day » sur l’éducation lors de la COP21, le 4 décembre 2015

« Mesdames et Messieurs, qui êtes présents dans cette salle ou via internet, bienvenue à ce « thematic day » sur l’éducation au développement durable.

Lors du sommet de Rio en 1992 et, dès le lancement dans la foulée des agendas 21, la place de l’éducation, de la formation, de la participation, de la créativité des citoyens, et en particulier des jeunes a été mise en avant pour lutter contre les dérèglements climatiques et assurer un avenir durable à l’humanité. Il semblerait que le mot « éducation » soit hélas tombé de la table des négociateurs dès la 1ère COP en 1995 et n’y soit jamais vraiment réapparu.

Ceci ne signifie heureusement pas que rien ne s’est fait en dehors des COP. Ils sont nombreux ici et partout sur la planète, enseignants et formateurs, membres d’organisations internationales dont l’UNESCO, membres d’ONG, d’associations, qui, depuis Rio, et parfois déjà avant, ont défendu et ont mis en action une véritable éducation à l’environnement, au développement durable et à la citoyenneté planétaire durant toutes ces années. Nombreux sont ceux qui ont compris très vite que l’éducation était un levier fondamental pour lutter contre les dérèglements climatiques. Mais si de nombreux citoyens en sont désormais convaincus (80% selon une étude récente) et si beaucoup y travaillent déjà dans les écoles et en dehors, c’est encore trop souvent sur base d’une conviction ou de bonne volonté de personnes clairvoyantes. Il nous faut donc, urgemment, changer d’échelle et garantir dans l’ensemble de nos systèmes éducatifs et formatifs cette éducation au DD et à la citoyenneté planétaire et donner ainsi aux enfants, aux jeunes et aux moins jeunes les outils, les savoirs, les compétences pour qu’ils puissent vivre demain, émancipés et heureux, capables de faire de choix et de vivre ensemble à 7 milliards aujourd’hui, à 9-10 milliards en 2050, en respectant leur unique Demeure, la Terre.

C’est dire si ce 4 décembre 2015 est à marquer d’une pierre blanche. Car, pour la 1ère fois depuis le lancement des COP, l’éducation trouve enfin une place de choix en son sein via une journée thématique portée par des ministres de l’éducation et de l’environnement. Elle est toujours « hors sujet » dans la tente des négociateurs. Le travail n’est donc pas fini, loin de là. Mais l’histoire retiendra que la France aura ouvert une porte qu’il nous faudra ouvrir encore davantage lors des prochaines COP pour faire comprendre à tous que l’éducation est une chance pour le climat et pour le vivre ensemble en paix sur notre belle mais fragile planète.

Merci donc à vous, mesdames et messieurs les ministres pour votre choix d’avoir voulu ce TD et pour votre présence engageante ».

Yves Reinkin

  • Thematic Day Education au développement durable.

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Comments are closed.